00_Faisabilité / Audits énergétiques

Nous réalisons des études de faisabilité et des audits énergétiques pour tout type d’habitat privé. Selon les ressources du maître d’ouvrage, l’audit énergétique peut être en partie pris en charge par l’Etat dans le cadre des aides MaPrimeRénov’ ; les conditions sont accessibles sur le site www.faire.fr

L’étude de faisabilité a pour objectif de renseigner le maître d’ouvrage sur la faisabilité de l’opération, en l’occurrence l’aménagement des combles d’une maison individuelle. C’est un document qui opère une synthèse entre : le relevé précis des ouvrages existants et des désordres éventuels, une analyse des contraintes réglementaires et administratives, et un programme. Les deux ou trois propositions d’aménagement résultantes sont assorties d’une estimation et d’un tableau de surfaces, et serviront d’aide à la décision du projet à venir.

L’audit énergétique permet d’établir un état existant du comportement thermique du bâtiment et de proposer des améliorations sous la forme de scénarios.
Il comprend notamment:

– Un état des déperditions initiales associé à une estimation annuelle de la consommation énergétique exprimée par le Coefficient d’Energie Primaire (Cep) et des émissions de gaz à effet de serre (GES) Ces résultats permettent de définir les étiquettes énergétiques initiales.

– Deux scénarios de rénovation énergétiques :

1. Un scénario, en une seule étape, visant une baisse d’au moins 30 % des consommations d’énergie primaire et une consommation après travaux inférieure à 330 kWhEP/m²/an si la consommation d’énergie primaire avant travaux est supérieure à cette valeur. Les travaux préconisés dans ce scénario doivent être compatibles avec l’atteinte à plus long terme du niveau BBC rénovation.

2. Un scénario permettant d’atteindre le niveau BBC rénovation précité, en quatre étapes au maximum, selon un ordonnancement visant à maximiser l’économie d’énergie lors des premières étapes sans compromettre la faisabilité technique ou économique des étapes suivantes, en tenant compte des éventuelles pathologies du bâtiment.

Chaque scénario précise:

1. La consommation annuelle d’énergie primaire du bâtiment après travaux rapportée à sa surface hors œuvre nette exprimée en kWhEP/m2SHON/an pour chaque usage suivant de l’énergie : le chauffage, le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire, la ventilation et l’éclairage ;
2. La consommation annuelle totale d’énergie primaire du bâtiment après travaux pour l’ensemble des usages de l’énergie précités exprimée en kWhEP/an et en kWhEP/m2SHON/an ;
3. L’émission annuelle totale de gaz à effet de serre du bâtiment après travaux pour l’ensemble des usages de l’énergie précités exprimée en kgCO2/ m2SHON/an ;
4. Le nouveau classement énergétique du bâtiment ;
5. Le nouveau classement en gaz à effet de serre du bâtiment ;
6. L’estimation des économies d’énergie en énergie primaire, puis en euros par rapport à la situation de référence modélisée conformément au 3 du présent II pour les bâtiments à usage principal d’habitation en copropriété et au 4 du présent II pour les maisons individuelles ;
7. L’estimation du coût des travaux détaillé par action ;
8. Les aides financières mobilisables.

Le rapport de synthèse présente ces différents éléments ainsi que les dispositifs d’aides existant. Il permet également d’identifier les postes concernés par l’application de la TVA à 5.5%.